naar top
Menu
Logo Print
07/01/2019 - ELISE NOYEZ

VERS UN CONFORT ACOUSTIQUE OPTIMAL

LES PARAMÈTRES LES PLUS IMPORTANTS CONCERNANT LA RÉVERBÉRATION

La quête de confort acoustique est un défi polyvalent. Cela signifie, entre autres, que les bruits extérieurs sont détournés au moyen d'une isolation de façade ou d'une double façade, et que le transfert du bruit d'une pièce à l'autre est également réduit au minimum. Mais il y a aussi des points d'attention à l'intérieur de l'espace. Là, le son doit se propager d'une manière adaptée à la fonction de la pièce.

nagalm, akoestiek
(photo Rockfon)
akoestiek, nagalm
(photo Rockfon)

PARAMÈTRES

Afin de prévoir et de décrire le confort acoustique dans un espace, on utilise différents paramètres. Ceux-ci sont, entre autres, décrits dans la norme internationale EN-ISO 3382-3 et peuvent être déterminés à l'aide de calculs numériques ou de simulations 3D.

Temps de réverbération (RT)

Le temps de réverbération (RT) est un paramètre fondamental dans l'évaluation du confort acoustique d'une pièce. Il indique combien de temps un son reste audible après l'interruption de la source sonore. En principe, il est exprimé comme le temps, en secondes, nécessaires pour réaliser une diminution sonore de 60 dB, mais T30 est également mentionnée dans certains secteurs. Il s'agit du reverberation time RT, mesuré sur les 30 premiers décibels et ensuite extrapolé à 60 dB. Le temps de réverbération, tel qu'utilisé dans la nouvelle norme, est un temps de réverbération nominale, soit une moyenne de diverses bandes de fréquence.

Les valeurs cibles pour le temps de réverbération dépendent du type de pièce. Dans les salles de classe, la valeur cible est inférieure à 0,5 s; dans les bureaux, la valeur cible se situe entre 0,8 et 1,2 s. Les petites salles de réunion sont de nouveau soumises à des exigences plus strictes, jusqu'à 0,5 s.

Une façon simple de calculer le temps de réverbération est d'utiliser la formule Sabine. C'est ce qui est écrit:
T = 0,16 x V/(S x α)

akoestiek, scholenbouw, nagalmtijd, spraakverstaanbaarheid
Dans les salles de classe, l'intelligibilité de la parole est une question cruciale. Après tout, l'enseignant doit être clairement compréhensible partout (photo Knauf)

Intelligibilité de la parole

Outre le temps de réverbération, il faut aussi s'intéresser à l'intelligibilité de la parole ou speech transmission index (STI). Ici, il ne s'agit pas du son proprement dit, mais, comme le terme l'indique, de la mesure dans laquelle on peut comprendre les discussions. Le STO est exprimé avec une valeur entre 0 (mauvais) et 1 (bon), et on fait un distinction entre STI (nearest) et STI (average).

L'idéal est qu'il y ait une bonne intelligibilité de parole aux endroits où se tiennent des réunions et des discussions de groupe, mais que ces discussions ne puissent pas être suivies en dehors de cette zone spécifique. Autrement dit, il faut trouver un équilibre entre une bonne intelligibilité de parole, lorsqu'on est proche (> 0,6), et une mauvaise intelligibilité de parole à une certaine distance (< 0,5).

Il faut toutefois savoir que le temps de réverbération et l'intelligibilité de la parole sont inversement proportionnels. Moins il y a de réverbération, mieux on arrive à comprendre les discussions. Il n'est donc pas toujours évident de trouver un équilibre entre ces deux paramètres contradictoires.

Rapport signal-bruit de fond

Le signal (S), correspondant au son de la voix de l'enseignant, peut être couvert par le niveau de bruit de fond (BF), englobant le bruit des installations, le bruit des voisins, le bruit extérieur et le bruit d'autres personnes. Un rapport S/BF d'au moins 10 dB est idéal.

Diffusion

Il s'agit de la mesure à laquelle les ondes sonores sont dispersées. Plus la diffusion augmente, moins le son portera loin et plus l'intelligibilité de la parole diminuera.

Odeon, akoestiek, simulaties, nagalm
La performance acoustique d'une pièce peut être calculée à l'aide de simulations 3D

MESURER OU PRÉDIRE?

Le concepteur dispose de deux options pour prouver la conformité aux normes et exigences prédéfinies en matière de réverbération: soit il démontre la conformité par une étude, soit par des mesures in situ à la livraison. Cela implique de mesurer dans la pièce parachevée non meublée et inoccupée, si la salle respecte effectivement les normes concernant le temps de réverbération. Il s'agit donc d'une exigence de résultat. Les exigences sont renforcées de 10% si les locaux sont meublés et une marge d'évaluation de 10% est appliquée. Pour réussir, le temps de réverbération nominal mesuré doit être inférieur ou égal au temps de réverbération de référence pour un certain type de pièce.

COMMENT RÉALISER?

Afin d'appliquer efficacement ces aspects dans la réalité, il est important d'être conscient que la géométrie de l'espace et l'utilisation des matériaux ont une influence décisive sur les paramètres mentionnés ci-dessus. Nous discuterons plus en détail ici de ces facteurs d'influence cruciaux.

N'oubliez pas non plus que certaines tendances architecturales peuvent rendre les choses très difficiles pour vous. Vous trouverez ici des informations sur les défis posés par l'activation du noyau de béton, par exemple, et les solutions spécifiques disponibles dans un tel cas.