naar top
Menu
Logo Print

L'ETANCHEITE A L'AIR

Le secteur de la construction contemporain accorde de plus en plus d'attention à une bonne étanchéité à l'air. Certainement dans la nouvelle construction, une finition étanche à l'air est incontournable. A raison, car la construction étanche à l'air abaisse la consommation d'énergie mais accroît aussi le confort de l'utilisateur, évite les problèmes liés à la physique de construction et assure un bon fonctionnement du système de ventilation.

QU’EST-CE QUE L’ETANCHEITE A L’AIR?

L’étanchéité à l’air d’un bâtiment exprime la capacité à empêcher l’air extérieur de pénétrer à l’intérieur – et inversement. L’étanchéité à l’air s’exprime en chiffres basés sur le débit de fuite (V) qui traverse l’enveloppe sous l’effet des différences de pression entre l’environnement extérieur et l’intérieur du bâtiment. En Belgique, on calcule en général une différence de pression de 50 Pa.

POURQUOI RENDRE ETANCHE A L'AIR?

D'un point de vue pratique
Une bonne étanchéité à l'air ferme tous les joints et interstices dans une habitation (comme les ajustements des fenêtres, des portes et du toit aux murs, le passage des câbles et les tuyaux d'évacuation, etc.). Le but de l'étanchéité à l'air est en premier lieu de limiter les pertes de ventilation directes. Via les joints et les interstices, l'air froid entre sans être gêné, mais l'air chaud quitte aussi l'habitation. Ceci résulte en une perte d'énergie directe de 10 à 15%. L'étanchéité à l'air empêche aussi la pénétration de poussière, améliore l'acoustique et évite les problèmes de condensation à hauteur des joints et des interstices (l'air chaud qui s'échappe, se condense sur son chemin vers l'extérieur). De plus, le système de ventilation ne fonctionne pas non plus comme il se doit dans les logements mal colmatés.

Pour respecter les normes
La construction étanche à l'air n'est pas une obligation légale, mais pour atteindre le niveau E d'E50 dans la construction résidentielle et d'E55 dans les bureaux et les écoles pour les permis de bâtir à partir de 2016, ceci est incontournable. Dans les habitations où aucun test d'étanchéité à l'air (test d'infiltrométrie) n'est exécuté, une valeur par défaut de v50 = 12 m³/hm² est introduite dans le logiciel PEB. Ceci signifie que, dans le cas d'une surpression et d'une dépression de 50 pascals, on rapporte un débit de fuite de 12 m³ par heure à travers un seul mètre carré d'enveloppe du bâtiment. Ceci correspond à un trou d'environ 5 cm² dans un m². Si cette valeur v50 peut être diminuée par l'étanchéité à l'air à, par exemple, 3 m³/hm², on peut estimer que le score du niveau E baissera de façon proportionnelle de quelque neuf points.